PSD Paris 2019 Conférence : Mobile et social commerce c’était l’avenir, c’est le présent 2

Christophe Bourron (Prestashop), Caroline Thelier (Paypal), Guillaume Cavaroc (Facebook), Stéphane Le Goff (Criteo)

La conférence commence avec Caroline Thelier qui explique l’importance du mobile pour les internautes : « Le mobile est devenu la destination privilégiée des internautes. ». Il faut donc penser à eux et créer une expérience utilisateur adaptée aux mobiles.

Elle ajoute aussi que « 50% des clients disent qu’ils n’auraient pas fait la commande s’il n’y avait pas Paypal. ». Et c’est logique. Nous ne sortons pas tous notre carte bancaire partout, dans toutes les situations. Alors que grâce à PayPal, l’achat est beaucoup plus simple et rassurant : un mail, un clic. De plus, notre téléphone nous suit partout, ce qui n’est pas toujours le cas de notre carte bancaire. Et qui n’a pas consulter les fiches de produits sur son téléphone tout en se trouvant dans le magasin ?

Mobile + réseaux sociaux = un enjeu important

Nous continuons avec Guillaume Cavaroc pour qui mobile et réseaux sociaux ne font qu’un. Les réseaux sociaux sont, par ailleurs, d’abord mobiles first (pensés pour une utilisation sur mobile).

Pour Caroline, les réseaux sociaux sont un enjeu important pour les marques et le commerce. L’objectif est de convertir les visiteurs en clients même si ce n’est pas l’objectif premier de l’utilisateur du réseau social. Elle donne l’exemple d’Instagram. La plateforme a réalisé un nouveau partenariat pour mettre en lien l’acheteur et le vendeur directement sur Instagram. Acheter sans quitter la plateforme limite ainsi les frictions et favorise les achats.

Stéphane ajoute que les commerçant deviennent ainsi des communautés en ligne.


La présence sur les réseaux sociaux impact sur les ventes en ligne et en magasin et convertissent les usagers des réseaux en acheteur. Sur les réseaux sociaux : les produits cherchent les personnes et développent une communauté qu’ils convertissent et on cible une population précise et massive. De plus, les formats de publications possibles sur les réseaux sont riches, ce qui ouvre plus de possibilités.

Enfin, internet permet de mesurer le retour sur investissement.

Le social selling

Le social commerce est la possibilité d’effectuer la transaction sur réseaux sociaux, fonctionnalité qui en est à ses débuts actuellement. Instagram checkout, par exemple, est testé depuis deux mois aux USA.

La tendance plus forte dans les pays asiatiques (cf WeChat). Cela s’explique par une explosion de la middle class (plus fortunée) et du mobile au même moment. Ici, les millenials vont être les plus gros consommateurs dans les années à venir.

Stéphane précise qu’il faut être là au bon moment. Le prochain défi : la dimension temps pour arriver dans le bon mindset de l’utilisateur, leur parler quand ils écoutent. Alors comment être présent au moment pile où l’utilisateur d’Instagram, par exemple, cherche une paire de chaussure ? Nous verrons les stratégies que les marques mettront en place.

Vient ensuite une démonstration du compte Instagram d’Adidas, qui teste la fonctionnalité Instagram Checkout aux USA. Il suffit de remplir ses données une première fois puis elles sont sauvegardées. Les achats suivants sont ainsi plus rapide. Limiter le nombre de clics entre la décision d’achat et l’achat du produit permet de s’assurer de ne pas perdre l’acheteur. La fonctionnalité tente aussi d’assurer la possibilité de mettre plusieurs produits dans le panier, qui est pour l’instant limité à un.

Caroline ajoute que le social commerce ne se fait pas tout seul. Il faut un partenariat entre les plus grands. Paypal a plus de quarante partenariats et cela change la trajectoire de PayPal et de tous les grands acteurs. Les acteurs du paiement cherchent à supprimer le paiement parce qu’il est vécu comme négatif. Avec la fonctionnalité One touch, il suffit d’un clic pour payer. 30 % des utilisateurs de PayPal l’ont déjà activé.

Instagram Checkout et Netflix servent aussi d’exemples. En effet, pour la plateforme de streaming, il suffit de rentrer ses données de paiements une fois et le renouvellement se fait tous les mois automatiquement.

Comment obtenir plus d’engagement ?

Stéphane et Guillaume insistent sur les tests. Internet nous permet d’avoir beaucoup plus d’indicateurs statistiques différents, permettant ainsi de réaliser des tests. Il faut tester, voir ce qui marche, et apprendre. Et “pensez mobile dès le début”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *