Polémiques autour d’Inktober !

Inktober est dans moins d’un mois et déjà ça commence mal avec des polémiques.

Inktober est devenu une marque

Jake Parker, qui a lancé Inktober, a décidé de transformer le mot en marque en décembre 2019. Il explique dans un article vouloir protéger Inktober des personnes malhonnêtes et des personnes qui l’utilisent pour véhiculer de la violence et l’associer au racisme.

Ce qui est en soi une bonne idée et louable. Il explique aussi qu’il n’empêche aucun artiste de continuer de vendre ses créations Inktober. Il ajoute même des règles à suivre pour que les artistes puissent vendre leurs oeuvres sans problème. Comme par exemple ne pas utiliser le logo officiel. En effet, ce serait bien de pouvoir distinguer le travail de Jake Parker d’un autre artiste.

Je vous mets le lien de l’article juste ici.

Pourquoi cela pose problème ?

Une idée originale ?

Bon l’idée de protéger la marque semble plutôt une bonne idée au départ. J’ai lu beaucoup de commentaires de gens craignant de ne pas pouvoir vendre leurs oeuvres. Le lanceur du challenge y répond en disant qu’ils en auront toujours le droit et explique comment. Problème réglé ?

C’est ce que je me disais avant de tomber sur les commentaires sous l’article du créateur d’Inktober.

Le principe du challenge est simple : un dessin par jour pendant un mois. Sauf que cette idée existait déjà avant, même sans limite de temps. Et les hastags utilisés par les artistes n’ont pas été transformés en marque pour autant.

Inktober est donc une idée déjà existante et qui donne de l’argent à son propriétaire.

À qui appartient la communauté et à quoi sert-elle ?

Si Inktober est maintenant une marque, comment définir sa communauté ? Mes poulettes sont-elles légalement à moi ? Suis-je maintenant un produit parce que j’ai écrit Inktober sur mes dessins de poules ?

J’ai aussi un autre problème. J’ai fait partie d’une communauté il y a longtemps, avec plein de gens passionnés, sous une bannière commune. La bannière s’est ensuite transformée en marque et les membres de la communauté en hommes sandwich. Et pas à notre profit personnel. Va-t-il en être de même pour Inktober ? Est-ce que mes dessins vont permettre au propriétaire du challenge de se faire de l’argent ?

Autre inquiétude : que va devenir la marque dans les prochaines années ? À quoi va-t-elle être rattachée ? Est-ce que mes poulettes seront associées à quelque chose de mauvais ? Les artistes vont-ils pouvoir vendre leurs sketchbooks Inktober ? Vont-ils pouvoir continuer de dessiner s’ils ne peuvent gagner de l’argent avec leur travail ? (Parce que si Inktober ne leur rapporte rien, ils se mettent en danger financièrement en passant du temps dessus…)

Inktober et le plagiat

Je vais faire plus court sur cette partie pour que l’article ne soit pas trop long.

Le lanceur d’Inktober est accusé d’avoir plagié un livre. Je vous mets la vidéo de l’auteur lésé sur youtube. Alphonso Dunn a retrouvé des dessins mais aussi les mêmes processus de travail dans le livre de Jake Parker.

Et c’est très fâcheux. Je vous mets un lien sur un thread Twitter pour avoir des réflexions supplémentaires et suivre l’histoire. Et un deuxième thread Twitter à lire. Ainsi qu’un dernier.

Que faire alors ?

Personnellement je ne suis pas à l’aise avec l’idée qu’Inktober soit devenu une marque. Je ne sais pas encore quelle va être ma décision mais j’envisage de changer de liste. Je n’en vois pas qui me plaisent pour l’instant alors je vais peut-être faire ma propre liste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *