Welcome 2021 ! Épisode 6 et 7 : tweeter la guerre

Au départ j’avais envie de vous faire une rétrospective de 2020 (oui oui, sûrement un moment d’égarement !) et du rôle du web dans les différentes affaires… Mais là nous avons bien pire à nous mettre sous la dent avec les événements au Capitole américain le 6 janvier 2021.

Que s’est-il passé ?

6 janvier 2021, France, tard le soir. Je prends le pouls du monde sur Twitter avant d’aller me coucher. Et découvre une invasion du Capitole de Washington par… Des gens… Pendant qu’il se passait quelque chose d’officiel impliquant Biden.

Je venais de passer une journée « normale » qui ressemblait fort au temps d’avant covid, journée qui m’a laissé fatiguer, douloureuse, heureuse. Pour plonger dans une étrange guerre !

Pourquoi ?! Comment ?! Quoi ?!

Cette situation prend en réalité racine dans des événements s’étant produits plus tôt.

Il y a le groupe complotiste Qanon, qui disant que Trump allait annoncer le 7 janvier 2021 quelque chose de si important que cela allait régler tous nos problèmes de coronavirus.

Président Trump qui appelait, il y a quelques mois, ses fidèles à marcher sur le Capitole !

Des manifestations massives hier de la part des supporters de Trump…

Les sénateurs devant officialiser la présidence de Joe Biden…

Et l’invasion des supporters de Trump au Capitole pour tenter d’interrompre le processus.

Le foyer du brasier…

Vous avez sûrement dû entendre les journaux parler de Trump et sa tendance à tweeter des paroles pouvant déclencher des guerres. Parce que Trump a allumé l’incendie à retardement via ses réseaux sociaux, et surtout Twitter ! C’est d’ailleurs par là qu’il a continué, appelant ses manifestants à rentrer chez eux, mais rajoutant au passage de l’huile sur le feu… Il finira banni des réseaux pendant quelques heures… Assez pour calmer ses fans ?

Supporters de Trump et autres Qanon qui fuient les réseaux sociaux actuels pour se réfugier sur des plateformes qui les accueillent à bras ouverts… Mais qui ont laissé derrière eux une cacophonie complotiste énorme ! Regardez tout ce qui circule concernant les vaccins…

Réseaux sociaux qui continuent de véhiculer les fake news, les informations complotistes et autres manipulations. L’infection, hautement contagieuse, semble difficile à arrêter.

Cette facilité de diffusion de l’information qui a d’ailleurs failli conduire à la catastrophe les sénateurs, politiciens et accompagnants. L’un des sénateurs, lors d’une interview, a dévoilé l’endroit où tout le groupe s’était réfugié, pour être mieux protégé par la police… Scénario digne de Mort à 2020 !

Le temps de la réécriture

Après une soirée pareille, il était très tentant de vérifier au réveil que les USA n’avaient pas explosé pendant la nuit…

Pour découvrir tout ces hommes politiques américains… Et français… En train de réécrire l’histoire de ce qui s’est passé au Capitole sur les réseaux sociaux ! Ce n’était pas des supporters de Trump. C’était tantôt des anti-fa terroristes, tantôt le peuple se battant pour sa démocratie. Ce n’était pas une tentative de coup d’État. Juste un peuple défendant ses droits.

Réseaux sociaux qui diffusent pourtant les images des événements, avec des preuves à l’appui de ce qui s’est passé. En effet, certains participants sont clairement identifiables. Mais chaque groupe réécrit et abreuve ses followers d’une nouvelle réalité…

Le temps de la folie

Cette réécriture se produit partout dans le monde, et tout le temps. Rappelons-nous, en France, de cette étrange gripette peu inquiétante. De ces masques inutiles et à notre incapacité de les porter correctement. Ces mesures de confinement prises « sans aucun retard ».

Et actuellement, ces fameux vaccins qui déchainent les passions et les fausses vérités pseudos scientifiques.

Les réseaux sociaux deviennent le foyer d’un curieux feu qui menace de consumer notre esprit critique.

Je tiens néanmoins à souligner que ce n’est pas l’outil le soucis. Mettez un couteau dans les mains d’un cuisinier… Et dans les mains d’un psychopathe…

La technologie devrait être à nos services. Et avec l’histoire qui s’écrit sous nos yeux… Il faut s’en rappeler pour notre futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *