Loi antiterroriste : une surveillance massive sur le web ?

Mercredi 28 avril, une nouvelle loi antiterroriste est présentée par le gouvernement. Même si l’intitulé laisse entendre que c’est une bonne idée, le fond est inquiétant et laisse planer la menace d’une surveillance massive sur le web.

L’algorithme : le robot qui va fouiller sur le web

Un algorithme est un robot virtuel, constitué de codes, programmé par un développeur pour exécuter des fonctions précises. Dans le cadre de la surveillance massive sur Internet, ce robot sera amené à collecter les urls consultés par les français.

En quoi c’est un problème ? Ce n’est qu’un robot !

Sauf que c’est un humain qui le programme… Quelle est l’intention derrière ? Quelle sera la fonction réelle de ce robot ? Qui va pouvoir contrôler le code du robot ?

Et il va collecter les urls… En fait quand vous allez sur internet, vous posez une question à Google et Google vous donne une liste de site semblant y répondre. Collecter les urls, c’est tout savoir de votre vie. Vos opinions politiques, religieuses, sexuelles. Vos lectures. Votre culture. Vos pensées. Et comment vous influencer.

Alors il suffit de surveiller les sites terroristes…

Il suffirait de mettre une alerte sur une liste de sites dangereux qui se déclencherait à chaque passage de visiteurs et d’enregistrer les données des gens qui passent…

En espérant que personne n’utilise votre adresse IP pour cette activité…

Et en espérant que la liste des sites dangereux ne finisse pas par s’élargir pour inclure tout et n’importe quoi. Ce serait dommage d’être traité de terroriste en allant sur un site de recettes vegans ! Ou sur un site de Do It Yourself, parce que si vous faites « vous-même », vous n’achetez pas, et ce n’est pas bon pour l’économie…

Et en plus les terroristes, trafiquants et autres passent par des messageries et des services cryptés, sous les radars de ce robot donc ! Alors à quoi sert-il ?

L’utilité de cette loi

Ce n’est pas la première loi qui passe à ce sujet. Quelle était l’efficacité des lois d’avant ? Quelles mesures marchent ? Quelles mesures ne marchent pas ?

Qui va programmer ce robot ? Qui va dire au développeur quoi mettre dans ce robot ? Quels sites vont être considérés comme dangereux ?

Un autre point qui m’ennuie aussi… Des outils sont construits au fur et à mesure pour diverses fonctions comme surveiller des sites… Et empêcher un attentat, c’est plutôt vendeur et cela paraît une bonne idée au départ.

Mais les outils se développent. Et à quoi vont-ils servir ensuite ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *