Trucs et astuces WordPress 2 : sauvegardez votre WordPress

Il y a quelque temps, je vous avais expliqué mes problèmes de mise à jour de WordPress (dans cet article, si jamais vous ne l’avez pas vu). J’aurais peut-être pu perdre mon site définitivement ce jour-là… Face à ce risque : un seul remède : sauvegarder son site ! Et ceci régulièrement ! (Et encore plus avant une mise à jour !)

Comment sauvegarder son site WordPress ?

Des plugins vous permettent de sauvegarder votre site. Le meilleur plugin à mon sens est BackWPup de Inpsyde GmbH.

Ce plugin permet d’envoyer votre sauvegarde sur des applications de stockage en ligne. Très populaire, il offre de nombreuses fonctionnalités intéressantes.

Il télécharge la base de données (en vérifiant bien toute la base), les plugins, les fichiers, et nous pouvons envoyer la sauvegarde sur l’espace de stockage qui nous intéresse. De plus, l’extension laisse la possibilité de régler beaucoup de paramètres différents pour bien choisir les éléments à sauvegarder.

Tous ces paramètres à régler sont aussi un désavantage, et l’extension n’est pas des plus facile à prendre en main la première fois. D’autant que la traduction française n’est pas complète et qu’il va falloir utiliser l’anglais pour comprendre…

Mais ce plugin en vaut la chandelle et vous permettra de sauver votre site et de pouvoir le restaurer facilement en cas de problème… Alors allez-y, sauvegardez votre site !

Thérapeutes, attention à la conception de vos sites web !

Passionnée par l’hypnose depuis pas mal de temps, j’ai eu l’occasion de regarder beaucoup de sites de praticiens en hypnose proposant des séances d’accompagnement. Je me suis aussi intéressée à diverses thérapies brèves, et j’ai pu consulter une grande quantité de sites…

Mais je vois beaucoup trop de sites qui ne fonctionnent pas et qui présentent plusieurs problèmes au niveau de leur construction, de leur ergonomie. C’est d’autant plus dommage que la présence en ligne est très importante pour certains de ces métiers, qui présentent une concurrence très forte.

Faire son site soi-même pour amortir les coûts

Avec l’arrivée des systèmes de création et de gestion de contenus comme WordPress, plus accessible au public, faire son site soi-même est très tentant. Et c’est normal. Quand je vois le tarif d’une formation en hypnose ericksonienne je comprends les tentatives pour économiser de l’argent. Mais il faut aussi prendre en compte l’utilité du site : communiquer, montrer son expertise, trouver des clients. Comment communiquer sur un site quand l’information est difficile à obtenir, noyée dans beaucoup trop de textes, et placée à des endroits peu logiques ?

Faire un site, son site, ne s’improvise pas. Je sais que je suis mal placée pour en parler parce que forcément, je propose mes services pour la conception de vos sites web. Mais je suis aussi bien placée pour dire qu’un site web mal construit, c’est une horreur pour les visiteurs. Je vois beaucoup de sites qui essaient d’être « joli », « beau », mais qui de fait, rendent l’information difficile à trouver. En tant que « visiteuse », je préfère même un site où je trouve l’information que je cherche rapidement et facilement plutôt qu’un site qui utilise plein d’artifices pour être beau (comme des images animées, ou beaucoup trop d’images). Alors quand je réalise des sites web, j’aime faire un site simple, facile d’accès, et avec une esthétique au service de l’information.

L’aide de professionnels webdesigners

Je sais, je suis webdesigner, forcément, je fais de la publicité pour mon domaine… Mais je suis surtout, comme vous tous, utilisatrice d’internet. Que de longues heures perdues sur des sites où je n’arrivais pas à trouver l’information que je voulais, où je n’arrivais pas à trouver le formulaire de contact, où je ne savais pas comment acheter… Je rêve d’un site où quand je cherche ce qu’est la fascia énergétique, je puisse avoir une explication simple directement. Puis si je veux en savoir plus, des onglets qui m’indiquent clairement le contenu de la page. Puis un onglet pour connaître la personne qui propose ces services. Je rêve d’un site que je peux aussi lire sur téléphone et dont l’organisation du texte me permet de cibler précisément ce que je cherche sans me faire mal aux yeux sur une couleur trop vive, ou une organisation du texte trop étrange et illogique.

Thérapeutes et praticiens, je veux connaître vos activités, vos domaines, parce que ça me passionne aussi. Faire l’impasse d’un site correctement organisé peut nuire au développement de votre activité. Combien de sites ai-je abandonné parce que je n’arrivais pas à les lire ? Combien de gens abandonnent ces sites et ne vont pas voir ces praticiens ? Une communication claire, efficace, pour assurer votre présence en ligne, informer les gens sur votre activité, transmettre votre passion, trouver des clients…

Je sais, c’est un tarif conséquent. Je sais, c’est difficile de mobiliser de l’argent quand on commence une activité. Mais, avec l’aide d’un professionnel, que ce soit moi ou quelqu’un d’autre, vous gagnerez beaucoup de temps. Votre site, bien construit, sera votre vitrine. Votre communication, claire, efficace et attirante, développera votre activité. Les visiteurs de votre site pourront en savoir plus sur votre pratique. Et là, vous gagnerez de l’argent. Alors faites appel à quelqu’un pour vous aider. Une fois votre site en route, vous pourrez le prendre en main d’autant plus facilement si c’est un WordPress. Pensez à moi et à vos futurs visiteurs !

Quand la technologie m’aide en tant qu’hypnotiseuse…

Une autre de mes grandes passions est l’hypnose. J’ai une manière bien précise de m’organiser avec cette passion-là, pour optimiser tout ce que je peux et profiter d’un maximum de choses. Et je me suis rendu compte, à un moment, que mon organisation avait encore passé un palier, et que cela surprenait mes camarades de formation. C’est pourquoi je vous propose un « petit » article pour vous expliquer ce qui m’aide à m’organiser, dans l’espoir que cela vous aide aussi dans votre vie quotidienne.

La technologie à mon secours

Scribzee et ses papiers connectés

Un jour, j’ai eu besoin de fiches Bristol pour réaliser des flashcards (une méthode pour retenir des informations très intéressante). (Mal)heureusement, je n’avais trouvé que les fiches bristol d’Oxford, reliées à l’application Scribzee. Après avoir massacré cartes et fiches à coup de ciseaux, j’ai quand même jeté un oeil à l’application.

Le principe de l’application est simple : prenez les papiers connectés à l’application Scribzee, faites vos travaux sur les papiers, scannez les papiers dans l’application. Vous pouvez alors organiser vos notes de plusieurs manières. Un des points qui me plaisent le plus, c’est la possibilité de créer une fiche de révision avec plusieurs pages. Par exemple, je suis sur un chapitre d’hypnose qui me prend le recto, le verso de ma première fiche, et une nouvelle fiche en plus. Sur l’application, je peux tout rassembler dans le même document. De même pour les cahiers connectés. Je peux scanner tout le cahier et retrouver mes feuilles dans un même document. De même, si je mets trois cours dans deux cahiers, je peux scanner mes cours de manière séparée, de sorte que chaque cours soit un seul cahier sur mon application. Je trouve cette application fantastique. J’ai toutes les notes dont j’ai besoin sur mon téléphone, organisées correctement, rangées dans des « tiroirs ». Avec un gain de place évident (fini les carnets plein de notes qui trainent partout avec cette application… Le carnet est scanné, sauvegardé, pourquoi le garder en version physique ?), et un gain de poids dans le sac… Il y a aussi un gain de temps évident. Lors d’une réunion de travail à plusieurs, il suffit de scanner la feuille et de l’envoyer aux autres personnes. Les documents sont exportables en format pdf et l’application est reliée à Evernote.

Evernote

L’application permet de prendre des notes, de les organiser ensemble, et de les classer dans des « tiroirs » pour mieux s’y retrouver. J’apprécie la possibilité de me déplacer sans avoir besoin de plusieurs carnets, parce que tout est dans mon téléphone. De plus, celle application prend aussi en photo, pour enrichir ses carnets de visuels. Et, cerise sur le gâteau, Evernote propose des modèles de documents, pour s’épargner le travail de mise en page pouvant être fastidieux sur téléphone. Bien entendu, tous les modèles possibles ne s’y trouvent pas. Je n’ai pas trouvé le modèle « spectacle d’hypnose » par exemple, mais il est possible de partir des modèles existant pour les réadapter plus facilement. Cette application est particulièrement utile dans les transports, là où le réseau passe, pour passer le temps entre deux arrêts à durée indéterminée.

CamScanner

Pour scanner tout ce qui n’est pas connecté à Scribzee et qui ne peut pas être stocké sur Evernote. Le scanner a une fonctionnalité que j’apprécie : la possibilité d’interrompre le scan et de le reprendre plus tard. Le document est stocké, et il est possible de rajouter des pages un peu plus tard, sans devoir scanner tout le document d’un seul coup. Ce point rend l’outil beaucoup plus puissant que les imprimantes ne disposant pas de cette fonctionnalité.

Pourquoi trois applications ?

CamScanner est performante, mais ne propose pas un système de classement aussi élaboré que Scribzee et Evernote. Si je scanne plusieurs documents, je ne peux pas les ranger dans des tiroirs. Acheter les papiers de Scribzee ne donne pas simplement accès à un papier, qui serait moins cher dans une autre marque, mais donne accès à un espace de stockage organisé.

Gain de temps, de poids, d’espace… Comme prendre des notes est important pour moi, j’ai beaucoup de carnets. Pouvoir tout rassembler sur un seul outil me plaît et me semble très intéressant.

Je ne suis pas sponsorisée par ces applications pour vous en faire la promotion. J’ai vu leur utilité pour moi et je me dis que peut-être cela pourra aider certains d’entre vous. J’espère que ces outils vous seront utiles. Si vous voulez, nous pourrons échanger à ce propos dans les commentaires.

Exaprint, imprimeur de qualité

Exaprint est un service en ligne qui réalise des impressions de visuels sur beaucoup de supports. Vous pouvez l’utiliser pour vos cartes de visite et des projets variés, comme l’impression de vos logos sur des stylos promotionnels ou l’impression des menus de votre restaurant.

Pour ma part, j’ai choisi de travailler avec eux pour plusieurs raisons. Chaleureusement recommandé par beaucoup de collègues, je me suis rendu compte qu’ils proposaient une grande quantité de supports de communication. De fait, grâce à leur service, je peux donc réaliser une gamme plus large de projets.

Ayant déjà testé leur site pour mes cartes de visite, j’ai apprécié la possibilité de prévisualiser mes cartes avant la validation, pour être certaine d’avoir le bon rendu. Et pour éviter les erreurs, des graphistes professionnels vérifient chaque commande avant de l’envoyer à l’impression. Cette fonctionnalité permet de pouvoir annuler une commande et de la recommencer, grâce à un avoir. Au final, la qualité du rendu de mes cartes était au rendez-vous.

Mes premières expériences avec Exaprint sont donc très positives. J’espère aller encore plus loin et profiter de toutes les possibilités qu’ils offrent. J’utiliserais ainsi ce prestataire pour vos documents imprimés, comme les cartes de visite.

Événement à ne pas manquer : Viva Technology 2019

Salon Viva Technology

Ce salon réunit start-up, grands groupes, et innovations technologiques. Les expériences, ateliers, conférences et autres expériences nous plongent directement dans le monde de demain.

Seule la journée du samedi 18 est ouverte au grand public et à un tarif plus abordable que pour les autres journées. Vous pourrez toutefois profiter de tous les stands du salon, placé dans le hall 1 et le hall 2.2 des halls d’expositions de la Porte de Versailles, de 9:00 à 18:00.

Le programme du samedi

Vous découvrirez lors de conférences, les innovations de la SNCF utilisant l’IA et de nouveaux moyens de dialoguer avec leurs clients sur leur site. Puis vous en apprendrez plus sur IBM et l’informatique quantique. Ensuite, vous vous initierez au secourisme grâce à la réalité augmentée. Ce même outil qui permettra à vos enfants de s’initier à l’alimentation lors d’une autre animation. Un peu plus loin, vous en saurez plus sur les enjeux de la mobilité et comment la technologie peut y répondre, et peut-être même que ce sont des femmes qui y répondront. Ces femmes qui prennent un peu plus de place dans le monde de la technologie, qui seront elles aussi à l’honneur pendant le salon. Pour que, plus tard, dans notre futur, leur présence soit aussi normale que celle des hommes.

IA, technologie, identité sonore, numérique, internet et démocratie… Si ce petit teasing vous donne envie d’aller voir la suite du programme, cliquez sur ce lien qui vous y emmène… Et vous pourrez constater qu’il y a une grande quantité de conférences, workshops et autres « talks » à voir, dont beaucoup se produiront en même temps ! Vivement l’innovation qui nous donnera le don d’ubiquité ! Sans compter les multiples stands…

Si vous souhaitez visiter le salon, il va falloir faire des choix et bien préparer votre visite. Bon courage, et nous nous y croiserons peut-être.

Canva pour des créations graphiques

Créer des images en ligne

Canva permet de créer des images en ligne plus rapidement que sur Photoshop. De plus, il est plus simple et accessible que les logiciels de la suite Adobe. En proposant des paramètres prédéfinis (comme des stocks d’images à la taille nécessaire sur tel réseau social), une grande quantité d’images et autres outils (comme des textes ou des dessins), Canva donne le pouvoir à ceux qui ont besoin de créer des images rapidement.

Pour quels besoins ?

Même si Canva est très avantageux, il ne remplace pas encore Photoshop, Illustrator, et Indesign. Ainsi, les projets imprimés ne trouvent pas leur place, à mon sens, sur ce type d’outil en ligne.
Néanmoins, Canva est très utile pour votre communication, comme sur les réseaux sociaux. Vous assistez à une conférence et commentez en direct sur Twitter, citations à l’appui ? Vous pouvez aller encore plus loin en proposant la citation qui vous a marqué et en l’intégrant directement à un visuel plus percutant. Canva vous permettra de dégainer votre image à toute vitesse et de la transmettre sur Twitter directement depuis le dashboard.

De plus, Canva peut être intéressant pour explorer certaines idées, commencer à agencer certains visuels, se donner des pistes. Et il est plus simple de transmettre son idée de visuel quand ce dernier est déjà un peu plus mis en forme. Commencer avec Canva pour lancer un « premier » jet peut être utile pour ensuite continuer le travail sur des logiciels plus lourds.

Testez Canva pour savoir s’il correspond à vos besoins. Vous pourrez être surpris et avoir envie de l’utiliser pour votre prochain live-tweet !

Les news importantes

J’ai décidé de tester un nouveau format de publications. J’ai envie de vous mettre une petite « fiche » résumant quelques points importants de l’actualité du jour. Cette « fiche » devra être courte et être « consommée » rapidement. Bien sûr, je ne pourrais pas faire de résumé de toute ma veille tous les jours, mais je pourrais m’attarder sur un point « important » (et la notion d’importance est subjective) et vous présenter une actualité. J’espère que ce nouveau format vous plaira. Dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires.

État des lieux du digital en avril 2019

Comment se comporte le monde du digital actuellement ? wearesocial et Hootsuite ont mis à jour leur étude pour nous en apprendre plus.

Le digital dans le monde : une augmentation importante

Ces chiffres sont impressionnants et montrent de quelle façon les personnes du monde entier se connectent au world wide web. Et sans surprise, internet est de plus en plus peuplé.

  • Nous sommes maintenant 7,7 milliards sur Terre. Pour le chiffre exact, allez voir ce site qui comptabilise le nombre d’êtres humains en temps réel. Et 4,437 milliards d’entre eux sont maintenant sur internet. Et ce nombre ne cesse d’augmenter, tant les géants du web souhaitent faciliter l’accès à leurs services à tous.
  • Parmi ces 7,7 milliards de personnes sur Terre ayant accès à internet, 5,110 milliards d’entre elles ont seulement un téléphone. Le responsive, technique qui permet de rendre un site adapté sur différentes tailles d’écrans, est donc d’une importance capitale pour toutes ces personnes.
  • Dans ces 7,7 milliards de personnes, il y en a 3,499 milliards qui sont présents sur les réseaux sociaux. Et 3,429 milliards de ces utilisateurs accèdent à leur réseau par un téléphone. Il faut donc penser aussi penser aux usagers d’écrans plus petits, et de manière générale, prévoir un site adapté à plusieurs tailles d’écrans !

Bien évidemment, le nombre d’utilisateurs d’internet ne cesse d’augmenter, ainsi que le nombre d’utilisateurs de téléphones. Le web doit donc se diriger vers un monde 2.0 multi-écrans, pour couvrir plus d’usages.

Nous utilisons beaucoup plus les commandes vocales

Nous sommes plus enclins à utiliser les services vocaux de nos outils. Comme par exemple : faire une recherche en utilisant la voix.
Même si les usages sont différents en fonction de notre utilisation et notre classe d’âge, ce paramètre va être à considérer pour l’internet de demain.

Nos réseaux sociaux privilégiés

L’étude montre aussi que l’usage des réseaux sociaux augmente, ce qui n’est pas surprenant.
Le listing proposé l’est un peu plus. Prenons les trois premiers réseaux sociaux de l’étude :

  1. Facebook arrive en premier avec 2,320 milliards d’utilisateurs ( soit presque la moitié du nombre d’utilisateurs d’internet) ;
  2. Youtube : avec 1,9 milliard d’utilisateurs (là encore, presque la moitié du nombre d’utilisateurs d’internet) ;
  3. Whatsapp, qui comporte 1,6 milliard d’utilisateurs dans le monde

Malgré tous les scandales et les difficultés traversées par Facebook, le réseau social a encore le vent en poupe auprès de presque la moitié des internautes, au grand dam de ses détracteurs et partisans d’un internet plus libre.

Vous pouvez prendre connaissance de la totalité de leur étude sur leur site, via ce lien. Ces chiffres seront à prendre en compte dans votre stratégie de promotion de votre site web et de vos activités en ligne.

Un site web pour m’aider à trouver un bo bun de qualité ?

Le web peut-il m’aider dans ma quête du bo bun parfait ?

Dimanche dernier, avec une amie, nous cherchions un restaurant pour manger un bo bun. Mes réflexes étaient donc simples : sortir mon téléphone, utiliser internet et la géolocalisation pour trouver le Graal gustatif. Je pensais que j’allais pouvoir trouver facilement un restaurant pas trop cher, pas trop loin, avec le plat que nous cherchions. Tout cela grâce à un site web. Eh bien non. Cela s’est révélé plus difficile que je ne le croyais et nous avons fini par errer, à pied, guidées par la géolocalisation et pour vérifier les restaurants un à un.

Nous avons trouvé des restaurants fermés, alors qu’ils étaient indiqués ouverts sur internet. Nous avons trouvé des restaurants qui ne nous plaisaient pas. Nous avons vérifié des restaurants qui apparaissaient dans nos critères de recherches mais ne proposaient pas notre plat.

Pour après quelques péripéties trouver le restaurant qui nous convenait, par chance.

« Un voyage inattendu »

Dans un monde idéal, dans ma tête de jeune femme hyper-connectée, digital nomade, ça aurait marché.

Il aurait suffi de taper sur internet « Bo bun » + la localisation désirée en utilisant mon téléphone. J’aurais affiné mes critères de recherches en cliquant sur « ouverts », et en définissant un périmètre restreint (pour obtenir tous les restaurants désirés dans ce périmètre). J’aurais pu vérifier, en un clic, le site web de ces restaurants. Comme je sais qu’ils sont ouverts, qu’ils proposent un bo bun, j’aurais déjà éliminé pas mal de candidats. Cela me permettrait ensuite de regarder la carte, pour voir les ingrédients de leur bo bun, et regarder le prix. Cette vérification éliminera rapidement les restaurants n’étant pas dans ma fourchette de prix, et qui proposent des produits ne convenant pas aux intolérances que je pourrais avoir. Je pourrais aussi, si j’en ai envie, prendre le bo bun végétarien qu’ils proposent, quand je serais passée au végétarisme. Mais un petit clic me permettra déjà de mettre de côté un restaurant qui propose mon plat, ma recette favorite, avec une option végan.

Je pourrais aussi vérifier si ce restaurant demande de réserver une place. Dans ma quête du bo bun idéal, je pourrais aussi savoir si le restaurant est plein. Inutile de courir après un restaurant qui n’a plus de places et de couverts disponibles.

Une fois le restaurant sélectionné, avec la certitude de pouvoir obtenir une place, avec l’assurance que je puisse avoir le plat que je désire (quelle déception de courir après une chimère !), je me laisserais simplement guider par la géolocalisation.

Pour être encore plus fou, le restaurant pourrait savoir à l’avance que je désire ardemment ce bo bun, et qu’en plus je suis avec une amie qui veut aussi ce plat. Les cuisiniers sauraient alors qu’ils ont besoin de réserver tant d’ingrédients pour tant de personnes.

Nos tables seraient déjà prêtes. Le serveur récapitulerait avec nous les plats qui nous font envie, pour nous faire ensuite saliver à l’évocation de sushis. Même si nous venions avec un objectif : le bo bun, il est fort probable que nous craquions pour autre chose. Si en plus, ce serveur a une tablette pour nous montrer les photos de ses plats, alors je ne réponds plus de mes papilles.

Nos plats seraient prêts plus rapidement, parce que leur préparation aura déjà été anticipée en amont. Le site web du restaurant, connaissant ma localisation, sachant que nous en avions pour dix minutes à pied, aura prévenu la cuisine. La gestion du restaurant, anticipant ses consommateurs, en serait facilitée.

Comme le site web a enregistré le fait que j’ai passé plus de temps sur la recette du bo bun végétarien, il m’enverra d’autres suggestions de recettes végétales, pour m’aider dans ma transition.

Avec mon amie, nous avons vraiment apprécié le temps passé dans ce restaurant. La cuisine nous a conquis, et le tarif est abordable pour nos bourses fragiles. De bonne humeur, nous retournons sur le site web du restaurant pour le mettre dans nos favoris. Une carte de visite « internet » se glisse dans notre carnet de cartes de visite virtuelles. Plus tard, il nous suffira simplement d’un clic dans notre carnet « internet », pour retrouver notre restaurant coup de coeur. Un clic plus tard, une recette nous appâte. Un clic plus tard, le site web nous emmène, grâce à la géolocalisation, jusqu’à une table avec un bon bol de bo bun fumant.

Le début du rêve

Ce voyage idéal n’a pas été possible, même en version simplifiée. Au final, nous avons fini par trouver, par chance, un restaurant. Mais nous aurions pu y accéder plus simplement encore, avec un site web présentant le restaurant que nous recherchions.
Et peut-être que d’autres restaurateurs, en étant visibles sur internet, auraient pu gagner deux clientes ce soir-là. Pour ma part, j’ai trouvé un restaurant qui deviendra peut-être mon nouveau Q.G. Mais pour vous, restaurateurs, vous auriez pu gagner deux clientes.

Vous avez un restaurant ? Faites vous connaître. Ayez un site internet qui fonctionne, qui me permette de trouver ce que j’ai envie de manger. Ayez un site joli, avec des visuels attirants, qui me font saliver et courir plus vite chez vous.

Mon « voyage inattendu » n’est pas si inaccessible que ça. Tout est possible sur internet, et si ce n’est pas possible aujourd’hui, ça sera possible demain.

Restaurateurs, aidez-moi à vous aider. Je peux vous faire un site web, pour commencer ce voyage. Comptez sur ma motivation « gustative » pour vous porter encore plus loin !